Les derniers articles :



Realistic Crew @Sziget 2009

Realistic Crew est un groupe de drum ‘n bass hongrois créé en 2000, après que les 2 fondateurs du groupe, Csabi Kalotàs et Krizso Vranik, se soient rencontrés à Sziget. Une rencontre entre 2 artistes, et aussi 2 visions identiques de la musique et de leurs envies musicales. Csabi avait une k7 audio sur lui, et le temps qu’ils arrivent sur le parking pour l’écouter, les 2 étaient devenus les meilleurs amis de la Terre, à la vie comme à la scène.

Selon eux, ils font de la drum ‘n bass « périphérique » : préférant la marge et le pointu à la musique mainstream, ils se jouent des styles et des courants pour mieux prendre à contre-pied. Et depuis 3 albums, ils restent fiers d’avoir pu conserver cette marginalité et cette recherche périphérique qui, selon eux, est le gage de qualité et d’une mentalité préservée. Au final, si la drum ‘n bass des débuts reste une base solide de la musique du groupe, les sonorités se sont faites plus calmes, down-tempo, et l’atmosphère plus sombre et prégnante.

Si le travail de création musicale est ardu, le groupe, autour des 2 fondateurs et de la chanteuse, fait orbiter pianiste, violoniste, batteur (en tout, 7 musiciens) qui, même s’ils travaillent individuellement, conservent une « rencontre d’esprit ».

Judie Jay, la chanteuse du groupe, est arrivée tardivement. Dans Realistic Crew depuis 6 mois, c’est pour remplacer l’ancienne chanteuse, très occupée, qu’elle a été contacté directement. Là encore, un partage de la vision de la musique et de leurs envies, « c‘est un projet qui m’appartenait déjà« , confie-t’elle. Elle confie pouvoir « vomir dehors ce qu’elle écrit », et être enfin libre de création. Et si on lui reproche d’avoir un physique et une attitude peu féminine à la ville, cela ne la dérange pas : « ça fait 12 ans que je chante avec des hommes, que je suis la seule fille dans un monde régi par des mecs. Donc oui, mon attitude est un peu masculine. Mon style vestimentaire fait le reste. Mais en concert, peut-être que le chant contrebalance et fait de moi une vraie femme aux yeux des gens. »

Très connu à l’international, et paradoxalement très peu en Hongrie, le groupe a collectionné les dates de concert, de Glastonburry où ils ont été invités aux pays de l’Est. Mais bizarrement, c’est leur première à Sziget ; « alors qu’on vient encore de se faire refuser pour le festival Volt, très connu à Budapest« . Selon Csabi, c’est peut-être que leur musique est « trop pointue, surtout par rapport à la drum n’ bass qu’on peut entendre en Hongrie. Notre musique est trop universelle pour le public local« .

Reste que nous, étrangers, avons vraiment apprécié leur musique lors de leur concert. Et nous vous conseillons vivement d’aller télécharger leurs albums gratuitement sur leur site.

(interview réalisée par Olivier Mignot grâce à la traduction de Gyuri. Merci à lui !)

DOSSIER : En direct de Sziget 2009 !

Partagez et faites tourner !
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Wikio FR
  • Print
  • RSS
  • Digg
  • del.icio.us
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • Scoopeo
  • StumbleUpon
  • Wikio
  • Yahoo! Buzz



Les commentaires sont fermés pour ce sujet.