Les derniers articles :



Naïve New Beaters @Sziget 2009

Ils sont 3, ils sont jeunes, ils sont parisiens, ils sont beaux, ils sont psychés. Les Naïve New Beaters, groupe formé en 2004 autour de la machine à café de la multinationale où ils étaient tous en stage, a fait vendre beaucoup de papiers et enflamme les foules à chacun de leur show, de la Flèche d’Or, où ils ont fait leurs débuts, jusqu’à une obscure soirée « underage » (alcool interdit, car concert réservé aux mineurs) à Stockholm.

Rencontre surréaliste et décousue avec Martin Luther BB King, David Boring et Eurobelix, et galerie photo de leur concert.

Vous venez d’arriver il y a 2 heures à Sziget, pour votre première fois. Vos premières impressions ?

Martin Luther BB King : On a adoré ce très bon formage fumé en forme de scoubidous qu’on a mangé, et on aime les gens qui se lavent dans l’étang. C’est super ce festival, et c’est notre dernier avec notre pause de l’été. Et puis, Sziget ressemble au festival de Dour, où ça s’est super bien passé. Donc on est contents d’être là. Et puis, tu sais, moi la musique, j’adore.

Il y a beaucoup de français sur le festival (12000 l’année dernière, 16000 prévus cette année), mais vous avez tourné beaucoup à l’étranger cet été. Les publics sont-ils les mêmes selon le pays ?

Franchement, non. On ne ressent pas la différence, à part les fans français qui connaissent mieux les paroles que nous ! Parfois, il y a une question d’âge – on a une grosse communauté de fans underage -, mais ça reste toujours une ambiance démente, et on se sent chez nous sur scène. Et puis de toute façon, on exige une caravane blanche pour notre loge, pour se sentir comme à la maison !

Comment se passe la manière de travailler entre vous ?

C’est simple. Y a moi, le chanteur américain, rocker qui boit de la bière, rappeur chicanos. David est le guitar hero, et Eurobelix l’homme machine. Après, on commence toujours à écrire séparément, et on finit ensemble.

Chaque journal, chaque disquaire vous a placé dans une catégorie musicale différente. Pour vous, vous faites quoi comme musique ?

De la musique, et c’est déjà pas mal. Mais pour nous, on fait de la pop rappée avec des sentiments chaloupés, ce qu’on appelle du Naïve New Beat, parce qu’on se la pète à créer un courant musical rien qu’à nous.

Sur scène, vos shows sont très réglés, presque stylisés, tellement la mise en scène est forte. Vous avait fait appel à un chorégraphe ?

On fait un show à l’américaine avec des moyens français, dont petits et hasardeux. On a pas d’argent, juste des potes pour nous faire un décor et beaucoup d’énergie à revendre. Donc on essaye de donner à écouter mais aussi à voir aux gens qui viennent nous voir.

Je n’ai plus de choses à vous demander, alors si vous vous posiez vous-mêmes des questions ?

David : Dis Martin, t’es de quel signe astral ?

Martin : Sagittaire. Mais on dit pas zodiacal plutôt ?

Eurobelix : Je suis d’accord, astral c’est pour l’astronomie.

Martin : David, t’as fait quoi hier soir ?

David : J’ai fait un concert à Paris, pour la dernière de Paris Plage. C’était super, le groupe qui jouait, les Naive New Beaters, il déchirait.

Martin : Cool. Combien de personnes y avait ?

David : 15000 selon les organisateurs…

Eurobelix : …et 2000 pour la police ?

Martin : Et toi Eurobelix, tu faisais quoi avant-hier soir ?

Eurobelix : ben tu l’as dis tout à l’heure, j’étais à Stockholm avec toi au concert underage. C’était cool, c’était mon premier. Même si je me suis fait choper dans les loges avec une bière, j’ai failli me faire virer.

Martin : C’est ça la vie de rocker !


Textes et photos : Olivier Mignot

(Cliquez sur les images pour plus d’infos)

Textes et photos : Olivier Mignot

DOSSIER : En direct de Sziget 2009 !

Partagez et faites tourner !
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Wikio FR
  • Print
  • RSS
  • Digg
  • del.icio.us
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • Scoopeo
  • StumbleUpon
  • Wikio
  • Yahoo! Buzz



  1. [...] Concert & Interview : Naïve New Beaters [...]