Les derniers articles :



[Agenda] Kaolin : un CD et des concerts !

Il aura fallu attendre quatre ans pour revoir un album du group Kaolin, pur produit d’Auvergne et du rock français. Après la rengaine folk Partons vite qui a tourné sur toutes les radios et inspiré de nombreux autres groupes qui ont tenté de les copier.

Eux ont décidé de continuer à évoluer et travailler, en retrait (d’où cette longue pause), et modeler leur son pour lui donner une nouvelle image – à l’image de l’argile servant à la fabrication de la porcelaine, dont ils ont tiré leur nom. Que ceux qui s’attendent à un nouvel album intello et indie remettent dans leur poche leurs idées préconcues : l’album éponyme sobrement appelé Kaolin est pêchu, sexy et plein de joie, il redonne fraîcheur et vitalité à leur musique tout en restant pourtant fidèle à leur identité. Plus souple et rond que les précédents, on trouve ici de la variété et des influences diverses : chacun auteur et compositeur, les 5 membres de Kaolin (Guillaume Cantillon, Ludwig « Lulu » Martins, Vivien Bouchet, Julien « June » Cantillon et Olivier Valty) apportent à cet album leurs sons et sujets propres. Il s’agit ici d’un vrai collectif, et nom de musiciens de paille regroupés derrière un auteur-compositeur-chanteur-leader.

Un album pêchu et frétillant, donc, qui sait relater avec humour, dérision et ce côté pince-sans-rire les frasques et désillusions sentimentales, comme sur Petite Peste, ou jouer les machos que l’on aime détester dans le très drôle Tu m’emmerdest’es pas méchante, tu serais même plutôt agréable/t’as pas non plus de malformations véritables/mais tu m’emmerdes, comment pourrais-je te l’expliquer… »). Des ballades entraînantes comme Sans importance ou Plus rien, on en trouve, oui, mais celles-ci côtoient des riffs percutants et passionnés comme sur Bang Bang, prototype de tube imparable.

Mais la musique seule ne saurait résoudre l’énigme Kaolin, tant on trouve caché dans les textes des récits forts et sous-(en)tendus, comme sur la chanson Crois-moi, que le label pressent comme « la chanson qui sera certainement pour Kaolin ce que “Boys & Girls” fut pour Blur, un irrésistible concentré de disco-rock, un manifeste pour la liberté de réaliser des grands écarts ». Pour autant, si le groupe reste attaché à la langue française (qu’il maîtrise avec tact et justesse !), il s’est lâché avec l’OVNI pop-californien Shanana, en anglais et avec un son « rock FM » qui, ici, ne gâche en rien le plaisir.

En concert un peu partout en France, Kaolin souhaite faire « bouger les hanches et remuer les tripes » des spectateurs au son de ce nouvel album et ce nouveau son.

We are on stage sera d’ailleurs présent à son concert mercredi, pour vous faire découvrir en live-report tout en photos ce que vous feriez bien de rapidement découvrir en CD et en concert !

Textes : Olivier Mignot
Photos : Cinq7 – Wagram

En écoute


Myspace de Kaolin

Sortie CD

> KAOLIN

> Quatrième album : « Kaolin »
(Cinq7, Wagram Music)

> Sortie le 18 octobre 2010

> Disponible chez tous les bons disquaires (tant qu’ils existent encore)… et sur les plateformes de téléchargement légal.

Site officiel : http://www.kaolinmusic.com/

En tournée

  • 10.11.10 Café de la Danse, Paris
  • 18.11.10 Ubu, Rennes
  • 19.11.10 Le Ferrailleur, Nantes
  • 26.11.10 Le Forum, Vauréal
  • 27.11.10 L’Empreinte, Savigny le Temple
  • 01.12.10 Ninkasi Kao, Lyon
  • 02.12.10 Cabaret Aléatoire, Marseille
  • 03.12.10 Le Cargo de Nuit, Arles
  • 04.12.10 L’Usine à Gaz, Nyon (SUISSE)
  • 09.12.10 La Chapelle, Metz
  • 10.12.10 Eden Festival, Lyz Les Lannoy
  • 11.12.10 L’Orange Bleue, Vitry le François
  • 16.12.10 Le Krakatoa, Bordeaux
  • 17.12.10 Le Sans Réserve, Périgueux
  • 18.12.10 La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand
  • 05.02.11 Athanor, Montluçon

Textes : Olivier Mignot
Photos : Cinq7 – Wagram

Partagez et faites tourner !
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Wikio FR
  • Print
  • RSS
  • Digg
  • del.icio.us
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • Scoopeo
  • StumbleUpon
  • Wikio
  • Yahoo! Buzz