Les derniers articles :



[LIVE-REPORT] No One Is Innocent @ La Cigale

Une semaine déjà, il m’aura fallu tout ce temps pour m’en remettre (et dérusher les 2250 photos aussi). C’était ma toute première fois avec No One, et c’était grandiose !
En arrivant je m’attendais à tomber sur un public de trentenaires/quadragénaires, hé bien…je n’avais pas tort !
Concert non affiché complet mais salle néanmoins bien remplie, l’ambiance était au rendez-vous. Faut dire que la Cigale est une chouette salle à la base. Le seul point négatif c’est qu’aucun espace photographe n’était prévu, si j’avais su je me serais pointée plus tôt pour piquer ma tente…

Que de grands moments avec le public qui, de lui-même, entonne « La jeunesse emmerde le Front National » à tue tête. Kémar, le chanteur, qui introduit « La peau » en nous disant qu’après toutes ces années cette chanson est (malheureusement) toujours d’actualité.
Ô surprise, Ô joie, il nous parle de Johnny Cash pendant que le guitariste change de gratte, avec sa super reprise de « Hurt » by Trent Reznor. C’est avec émotions qu’il la dédie à son père et fait frissonner toute la salle le temps de cette chanson.
Remarque non pertinente et purement féminine : bravo Kémar qui est quand-même super athlétique, ce qui était fort appréciable quand il a fait tomber sa chemise. Tous les chanteurs ne peuvent pas se le permettre !
A plusieurs reprises, des fans sont montés sur scène, ils avaient l’air tellement heureux d’y être qu’on aurait dit qu’ils venaient de gagner au Loto.
Une belle petite rouquine dont je n’arrive pas à retrouver le nom (sorry), est venue pousser la chansonnette sur la fin avec le groupe. Et pour finir, le public est lui aussi monté sur scène façon méga happy end.

Un groupe avec beaucoup d’expérience et une forte présence scénique, un engagement toujours aussi vif, No One Is Innocent a retourné la Cigale et Nobody Can Deny !

Textes et photos : Emmanuelle Courty

Diaporama

En écoute

Textes et photos : Emmanuelle Courty

Partagez et faites tourner !
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Google Bookmarks
  • MySpace
  • Wikio FR
  • Print
  • RSS
  • Digg
  • del.icio.us
  • LinkedIn
  • Live
  • Netvibes
  • Scoopeo
  • StumbleUpon
  • Wikio
  • Yahoo! Buzz



  1. Atchoum ! le Vendredi 25 mars 2011

    Salut les djeuns, papy Finn vous salue.

    On ne peut parler de No One Is Innocent sans parler également des aventures musicales du groupe SPOR et de leur premier (et unique ?) très bon album Is Today Tommorrow ? [2001 sous label Atmosphériques]. S’il est un titre qui a accroché mon oreille déficiente, c’est bien NPB. Sans doute que le son très … lourd et pesant, y a été pour quelque chose ! Après, Kmar The Carambar (Kémar Gulbenkian) s’est envolé vers d’autres aventures musicales tout autant qu’alternatives !

    le coupé grand SPOR de NPB sur YouTeub, >>> http://www.youtube.com/watch?v=QZRDYB4vxZ0

    Il serait aussi nécessaire de citer en vrac, Rage Again The Machine, Cheval Blanc, Revolution.com, la Turquie Ottomane et le génocide des Arméniens, les rappeurs tout-à-fait rappés de Timide Et Sans Complexe, Depeche Mode, Collage, et puis aussi l’inspecteur Maigret surnommé Shanka ! Mais rien ne va être laissé au Mazard, n’est-ce pas Ludo ? Coste et Dessoliers, faites pas la gueule, j’vous oublie pas ! Et si je fais allusion à Sporto Kantès (l’électro(n) libre !), va aussi falloir parler des Wampas, donc je n’en ferais rien sinon on va pas en sortir et on risque de r’faire l’histoire du Rauque à Billy Made in Froggy Land !

    Je rappelle au passage à Olivier que j’ai toujours un portrait de lui avec un Tee Shirt jaune canari du plus bel effet !

    Sorry, je suis totalement hors sujet et incompréhensible, comme d’hab !